18/02/2007

La ligne de partage, par Nicholas Evans


9782226173171

Synopsis de l'éditeur :

Deux skieurs hors-piste dévalent les pentes du Montana. Alors que l'un d'eux fait une chute et tombe dans un ravin, ils retrouvent le cadavre d'une jeune femme, pris dans la neige et la glace. Il s'agit d'Abbie Cooper, en cavale depuis trois ans après avoir été accusée de meurtre. Ses parents, divorcés, sont appelés par le shérif de la ville pour venir à Missoula récupérer le corps pour les funérailles.

Nicholas Evans remonte alors le temps, et l'on découvre peu à peu l'histoire d'Abbie, celle de ses parents et de son frère, Josh. Un cocktail de drames, d'histoires d'amour difficiles, de crises de l'adolescence, de chevauchées dans les montagnes, crinières flottant au vent, avec au bout du compte le deuil puis l'apaisement.


Mon avis :

Une pure merveille, un livre qu'on sirote comme un bon verre d'Amaretto ou de Grand Marnier, et tout aussi enivrant !

Le livre commence effectivement par la découverte d'Abby, dans son sarcophage de glace. On assiste alors à la réaction des parents, on découvre leur histoire là où elle est arrivée, on devine les déchirures, on se demande comment ils en sont arrivés là. Puis, comme dans le cinéma d'antan, Nicholas Evans lève doucement le rideau et nous révèle ce qui s'est passé, pourquoi Abby est devenue 'écoterroriste', pourquoi elle était recherchée, comment elle a peu à peu abouti à cet épilogue.

J'ai rarement lu un livre aussi beau, d'une telle intensité. Les personnalités sont fouillées minutieusement et on s'attache progressivement aux personnages, à mesure qu'on se rapproche de la fin que l'on connaît déjà mais cela n'enlève absolument rien au plaisir de la lecture.

L'auteur prend le temps de dessiner son tableau avec amour, nous dépeint les relations de la famille, nous montre l'évolution du couple de parents, nous permet de voir les enfants grandir. Chez d'autres auteurs, cela pourrait être ennuyeux. Chez N. Evans, c'est un pur régal.

Outre l'analyse profonde des personnages, ce roman est vraiment bien écrit - et, je suppose - traduit. Je n'avais pas lu L'homme qui murmurait à l'oreille des chevaux, mais en lisant La ligne de partage, je suis allé l'acheter. Et s'il me satisfait autant, je me laisserais bien tenter par Le cercle des loups et Le coeur des flammes.

J'ai refermé La Ligne de partage avec une grande émotion. C'est fou comme une simple histoire peut faire vibrer...

Ma cote : 10/10

10:19 Écrit par Marco dans Absolument génial | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.