16/10/2008

Réminiscence, par Gilles Caillot


reminiscence-300 px

Synopsis de l'éditeur :

Un homme enlevé à Paris…
Des corps décapités et démembrés…
Un douloureux souvenir qui remonte à la surface…
Il croyait en avoir fini avec l’horreur… Mais c’était sans compter sur la folie humaine.

Un jeu de piste morbide…

Entre l’Ardèche méridionale à la cité lyonnaise, le capitaine Zanetti, accompagné de Lucie Armand et de Richard Toulalan, va vivre cette enquête comme une véritable course contre la mort.

Une seule idée en tête… Celle de sauver son frère…


Mon avis :

J'hésitais à donner mon avis sur ce roman car j'ai contribué à sa relecture (sous le pseudo Marc Florian, cité en page de garde) et je tiens à toujours donner un avis non biaisé mais tout compte fait, je suis fan avant d'être relecteur et j'ai beau avoir lu ce roman au moins 3 fois, je suis toujours autant scotché ! J'ai terminé hier soir la version éditée et si quelques petites coquilles subsistent, j'ai vraiment constaté une excellente évolution dans le style et la construction de Gilles Caillot.

Réminiscence est la suite de L'ange du mal, une suite plus aboutie et plus finement structurée que le premier opus. C'est toujours un polar très dur mais il est moins 'gore' que l'Ange du mal pour se focaliser davantage sur la psychologie des protagonistes et la cohérence de l'intrigue. Mais attention : les amateurs de sensations fortes ne seront pas déçus. Cela reste du 'Gilles Caillot' et, sans vouloir faire de mauvais jeu de mots, le sang coule à flots.

En passant, il m'a fait l'honneur de me permettre de relire le prochain, Lignes de sang, et je crois pouvoir dire que je suis en train d'assister à l'émergence d'un auteur de grand talent, qui a tout en lui pour rejoindre les monstres sacrés tels que Grangé, Chattam et Thilliez, pour ne citer qu'eux.

Comme d'habitude, je ne donne ici qu'une impression et je m'efforce d'éviter tout spoiling mais je vous recommande de lire d'abord L'ange du mal  car si vous commenciez par le deuxième pour vous plonger ensuite dans le premier, une grosse partie du suspense de L'ange du mal  risquerait d'être gâchée.

Gilles Caillot vous tiendra en haleine du début à la fin et comme à son habitude, les retournements sont plutôt imprévus et peu conventionnels.

En conclusion, je dirais que Réminiscence est une suite plus aboutie et mieux structurée de l'Ange du mal, où Gilles Caillot confirme son talent par un suspense haletant et des retournements imprévus. Un grand auteur est en train d'émerger : soyez attentifs à son évolution !

Ma cote : 9/10

Vous pouvez le commander sur amazon.fr et d'autres sites en ligne, voire par commande à votre libraire, mais le plus facile, c'est via l'éditeur (qui assume les frais de port et livre très rapidement). Pour ce faire, cliquez sur les images :

P007couvertureangemal

reminiscence

11:01 Écrit par Marco dans Excellent | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.