06/01/2010

La nostalgie de l'ange


la nostalgie de l'ange

Synopsis de l'éditeur :

"Nom de famille : Salmon, saumon comme le poisson ; prénom : Susie. Assassinée à l'âge de quatorze ans, le 6 décembre 1973. [...] C'est un voisin qui m'a tuée. Ma mère aimait ses parterres de fleurs et, un jour, mon père et lui avaient parlé engrais."

Le viol et le meurtre de la petite Susie sont sans doute les souvenirs les plus effroyables qu'elle ait emmenés au paradis. Mais la vie se poursuit en bas pour les êtres que Susie a quittés, et elle a maintenant le pouvoir de tout regarder et de tout savoir. Elle assiste à l'enquête, aux dramatiques frissons qui secouent sa famille. Elle voit son meurtrier, ses amis du collège, elle voit son petit frère grandir, sa petite soeur la dépasser. Elle observe, au bord du ciel, pendant des années, la blessure des siens, d'abord béante, puis sa lente cicatrisation... Habité d'une invincible nostalgie, l'ange pourra enfin quitter ce monde dans la paix.

Mon avis :

J'ai arrêté ce livre après une centaine de pages car je m'ennuyais au plus haut point.

Le 4ème de couverture me donnait l'impression que j'allais suivre les pérégrinations surnaturelles d'un 'ange' et me laissait espérer des incursions intéressantes dans le monde des vivants.

Là où je suis arrivé, je n'avais encore eu droit qu'à des anecdotes, le récit d'une vie ordinaire - certes endeuillée par la mort d'un enfant - mais si je n'avais pas su que le narrateur est dans 'son paradis', cela aurait pu être le récit de n'importe qui racontant l'histoire d'une famille tentant de remonter la pente.

Les histoires de premier baiser, de jeunesse, de rencontres etc. sont trop banales d'après moi. D'accord, c'est touchant, mais j'en attendais plus d'un livre intitulé 'La nostalgie de l'ange'. Peut-être qu'il y a de formidables rebondissements par la suite mais ce début ne m'a pas du tout encouragé à continuer. Je lisais non par plaisir mais parce que je me disais 'c'est peut-être plus mouvementé après'.

Par scrupule, je suis allé voir les commentaires d'autres lecteurs de ce roman et il semblerait que ceux qui n'ont pas apprécié aient plus ou moins les mêmes raisons que moi.

En conclusion, je dirais que La nostalgie de l'ange est le récit - non surnaturel - d'une adolescente morte qui retrace sa vie, son meurtre puis le cheminement de sa famille après son décès. Mais je me suis arrêté par ennui après 100 pages. L'écriture est néanmoins agréable.

Ma cote : 5/10

10:32 Écrit par Marco dans Pas pour moi | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.